Le blog de Frantico du net au papier

Son journal intime en BD a conquis des milliers d’internautes, Albin Michel a pris le parti de l’éditer.

"Contrairement à ce que l’on pourrait penser, branler n’est pas une activité de tout repos". Sur ce thème ouvertement affiché donc, Frantico avait démarré son "journal intime" en ligne le 1er janvier 2005. En un semestre, ses récits quotidiens en bande dessinée ont déclenché la curiosité de plus de 8.000 internautes par jour.... jusqu’en Corée. L’auteur aurait en effet été invité en mai dernier à Séoul pour y représenter les blogs francophones dans une réunion de bloggeurs. Info ou intox, cette ’"affaire" a en tout cas fait grand bruit dans les forums, certains internautes commençant à crier à la fumisterie. Malgré quelques interviews de Frantico (sur Talizine notamment), la plupart étaient en effet persuadés de lire les aventures totalement autobiographiques d’un graphiste loser traitant sans tabou de la vie quotidienne et de la frustration sexuelle en particulier.
Mais l’aventure ne s’arrête pas là puisque devant le succès du blog sur la Toile, Albin Michel a décidé d’en éditer la version papier. L’album de 200 pages, intitulé "Le blog de Frantico" est sorti en octobre 2005 et coûte 19 euros.
Un parcours qui en rappelle d’autres, comme celui de l’Américain Aaron Mc Gruder et de ses "Boondocks" : lancé il y a près de 10 ans sur le site internet de son université, ce comic strip paraît désormais dans 250 quotidiens américains.
Sur internet, le blog de Frantico s’est officiellement arrêté le 31 mai 2005 mais le "petit gros" comme il le dit lui-même met de nouveau en ligne une BD de temps à autre depuis la rentrée. Toutes les planches éditées en album y sont encore visibles.

- Le blog de Frantico

- D’autres exemples de blogs avec des BD quotidiennes ou presque : Cha, Melaka, Moutonbenzene, Lisa Mandel, etc.