La petite Mafalda a 40 ans !

Elle est apparue pour la première fois à l’été 1964 sous le crayon de Quino. Ses recueils ont depuis été traduits dans plus de 20 langues.

La gamine la plus contestataire et la plus polémique du monde de la bande dessinée a séduit des centaines de milliers de lecteurs en Amérique du Sud et en Europe et bénéficie encore aujourd’hui d’un important merchandising et d’une série de dessins animés. Quarante ans après sa première apparition dans la presse argentine, Mafalda a pourtant bien failli avoir un tout autre destin.
En effet, en 1962, soit deux ans plus tôt, l’Argentin Joaquin Lavado (alias Quino) était contacté par une société d’électroménager afin de réaliser une publicité mettant en scène sous forme de BD un groupe de gamins. Quelques esquisses sont réalisées, dont notre fameuse Mafalda, mais le projet tombe à l’eau... La petite fille n’a pourtant pas dit son dernier mot. Après Primera Plana et El Mundo, elle sévira dans le magazine argentin Siete Dias Illustrados où elle termine sa carrière le 25 juin 1973.
L’histoire de Mafalda est celle d’une petite fille de la classe moyenne argentine, un père employé, une mère femme au foyer. A première vue, la série ressemble aux « Peanuts » de Schulz. Le format est le même (des strips de 4 à 5 cases) et tous deux mettent en scène un groupe hétéroclite de gamins. Mais avec Quino, le discours se fait plus engagé. Mafalda n’est pas très jolie avec sa grande bouche et sa grosse tignasse mais elle est terriblement précoce. Elle veut comprendre le monde qui l’entoure et ne se satisfait pas du discours évasif que lui tiennent les adultes. Mafalda en tête, les personnages de Quino (Manolito le business-boy, Susanita la caractérielle, Felipe l’idéaliste, Miguelito crédule et capricieux...) bousculent donc les adultes dans leurs certitudes et s’interrogent constamment sur l’état du monde : de la guerre froide aux droits de l’enfant en passant par le Tiers-Monde et le nucléaire, tout y passera !
Pour célébrer les 50 ans d’activités de Quino et les 40 ans de la petite Mafalda, “une grande exposition-hommage vient de s’ouvrir le mercredi 28 juillet 2004 au palais de Glace à Buenos Aires, comme le rapporte le magazine Courrier International dans sa revue de presse. L’exposition itinérante sera présentée dans les villes du pays jusqu’à la mi-2005. Par ailleurs, le dessinateur vient de publier un nouveau livre, « Quel présent imprésentable ! »