La Cité de la BD en zone de turbulences

Licenciements, démissions, mal-être… La gestion de la cité de la BD par Pierre Lungheretti ne passe pas.

Alors que la Cité de la BD, à Angoulême, affiche une fréquentation du musée en hausse (+1,3%), l’ambiance interne est loin d’être au beau fixe, rapporte le quotidien Charente Libre. Après que six salariés ont été licenciés pour raison économique il y a un an, une partie du personnel restant s’estime en souffrance : stress, fatigue, burn out, au total une vingtaine de salariés sur 60 ont quitté l’établissement. en quelque mois.
Selon Charente Libre, le directeur de la cité de la BD, Pierre Lungheretti, est dans le collimateur, accusé d’être uniquement dans la culture du chiffre. Selon un sondage interne réalisé par les délégués du personnel fin 2018, 75% des salariés ont rejeté le projet défini par Pierre Lungheretti.