L’Iran contre la projection de "Persépolis" à Cannes

Le film d’animation de Marjane Satrapi présenté dans la sélection officielle est décrit par l’Iran comme un "tableau irréel" du pays.

Présenté dans la sélection officielle du Festival de Cannes 2007, "Persépolis" s’attire les foudres de l’Iran. Le film d’animation, réalisé par Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud, présenterait "un tableau irréel des conséquences et des réussites de la révolution islamique" selon une organisation dépendant du ministère iranien de la Culture, dans un courrier adressé à l’attaché culturel de l’ambassade de France à Téhéran. Remarquant que la sélection officielle de Cannes pour les oeuvres iraniennes est restreinte à Persépolis, la fondation a accusé les responsables du festival d’"agir en conformité avec les politiques biaisées des puissances dominantes“.
Le film qui sortira sur les écrans français le 27 juin 2007 est tiré de la bande dessinée éponyme de Marjane Satrapi (quatre tomes de 2000 à 2003 publiés à L’Association), raconte l’enfance de Marjane alors que l’Iran connaît sa Révolution islamique en 1979.

- Le teaser du film
- Persepolis : dessins originaux aux enchères