L’affaire Thevenet-FIBD se corse

L’ancien directeur général du Festival international de bande dessinée à Angoulême vient de porter plainte pour "vol de document".

Licencié pour "faute grave" il y a un an pour ne pas avoir respecté une clause d’exclusivité en travaillant pour la future biennale d’art contemporain du Havre, l’ancien directeur général du Festival international de bande dessinée à Angoulême n’a pas dit son dernier mot. Alors qu’une procédure engagée par lui est toujours en cours aux prud’hommes, Jean-Marc Thévenet vient de déposer plainte pour "vol".
Selon l’avocate du plaignant, citée par le quotidien Charente Libre (09/02/07) qui révèle l’information, "il apparaît qu’une secrétaire du Festival a dérobé un document. Un document qui prouve que l’argument avancé par le Festival pour justifier le licenciement de Jean-Marc Thévenet n’est pas régulier". Charente Libre croit savoir que le document en question "est un contrat qui lie l’ancien directeur du FIBD à la biennale d’art contemporain du Havre". Le FIBD aurait donc été parfaitement au courant de la double activité de Jean-Marc Thévenet.

Sur la base de ces nouveaux éléments, l’avocate de Jean-Marc Thévenet a l’intention de réclamer un report de l’affaire lors de l’audience aux prud’hommes fixée au 19 février prochain.