"Bang" change de formule

"Les Inrockuptibles" et les éditions Casterman éditent la nouvelle version relookée du magazine consacré à la BD et l’image.

Créée en janvier 2003 et co-éditée par les éditions Casterman et le magazine Beaux-Arts, Bang change de formule à partir de ce mois-ci. Toujours éditée par Casterman, la revue consacrée à l’image et la bande dessinée est désormais associée avec le magazine Les Inrockuptibles.
Le contenu a été revu : consacré jusqu’alors à l’historique de la bande dessinée et à l’analyse des tendances actuelles, le trimestriel axe désormais chaque numéro sur un seul dossier thématique. Le n°9, qui sort ce mois-ci, est ainsi entièrement consacré aux mangas, de ses racines aux nouvelles tendances (trash, intimes et poupées perverses) qui déferlent en France. Au programme, des rencontres avec des auteurs comme les classiques Osamu Tezuka et Jirô Taniguchi, mais aussi la jeune et déjà très remarquée Kiriko Nananan, le sulfureux Suehiro Maruo ou encore la subversive Junko Mizuno. Bang propose également 50 pages de récits complets inédits et un guide des meilleurs mangas et DVD.
Si la périodicité reste inchangée, le format et le prix ont été revus à la baisse : Bang passe de 144 pages à 98 pages et son prix baisse de 19,50 euros à 7,50 euros. Le trimestriel est tiré à 50.000 exemplaires (contre 12.000 auparavant) et n’est plus vendu en librairies mais en kiosques.