"Aux noms des pères" : Dati déboutée

La députée européenne UMP demandait l’interdiction d’une bande dessinée ou à défaut la présence d’un encart.

Le juge des référés de Versailles a débouté aujourd’hui Rachida Dati qui réclamait en son nom et en celui de sa fille l’interdiction d’une bande dessinée à paraître ce jeudi aux éditions 12Bis : "Rachida, au nom des pères" (Marco Paulo, Bernard Swysen et Yves Derai) qui se penche sur la paternité de la fille de la députée européenne UMP. Selon la justice, l’album "ne dépasse pas les lois de la satire politique" et "ne porte pas atteinte à l’intimité de (leur) vie privée" (...) "alors que la médiatisation par Madame Dati de la parentalité de sa fille a accompagné sa vie politique depuis quatre ans".
A défaut d’une interdiction, l’ancienne garde des Sceaux demandait 100.000 euros de dommages et intérêts et la publication d’un bandeau sur la BD indiquant que celle-ci est attentatoire à sa vie privée et celle de la petite Zohra. Rachida Dati a également été déboutée sur ces points.

- Rachida Dati veut faire interdire une BD