Affaire Lindingre : la plainte classée sans suite

Une prof de l’Ecole des Beaux-Arts de Metz estimait avoir été caricaturée par le dessinateur, également enseignant dans l’établissement.

Le parquet de Metz a classé "sans suite" une plainte pour "injure publique" déposée par la coordinatrice de l’Ecole des Beaux-Arts de Metz à l’encontre de Yan Lindingre, dessinateur chez Fluide Glacial ("Titine au Bistrot", "Jeunesse de France ", "Chez Francisque" avec Larcenet) et également prof en édition et illustration à Metz. Eléonore Bak, d’origine allemande, s’était reconnue dans un cochon représenté avec une croix gammée (cf. notre article du 25/04/07).
"Je ne fais pas de caricature. Je ne dessine que des cochons. Ma supérieure hiérarchique s’estime injuriée par un personnage. J’aurais aimé entendre comment elle se reconnaît dans les traits d’un cochon" a déclaré le dessinateur à l’AFP qui avait été, suite à cet incident, licencié pour "insuffisance professionnelle". Lindingre, qui espère aujourd’hui être réintégré rapidement dans ses fonctions, a dans ce sens lancé un recours pour "abus de pouvoir" contre la communauté d’agglomération de Metz (CA2M) - en charge de l’Ecole des Beaux-Arts - devant le tribunal administratif de Strasbourg. La procédure devrait aboutir début 2008.
L’annonce du licenciement de Lindingre avait suscité une vague de protestations de la part des étudiants de l’école et de certains autres enseignants. Un blog de soutien avait été créé.