Olivier Texier : "Répliques et gags débiles"

, par Estelle

Quand Yoann et Texier inventent une histoire de super-héros, "Les captainZ", ça part dans tous les sens à la vitesse lumière ! Les deux auteurs ne se prennent jamais au sérieux et livrent une hilarante aventure pleine de rebondissements.

L’album est étrangement signé "Yoann 2008 + Texier 2017". Comment s’est construit cet album ?
Olivier Texier. C’est toute une aventure puisque Yoann et moi avons commencé l’album en 2008, et terminé en 2017 ! La raison de ce long délai est qu’après avoir dessiné une quarantaine de pages, Yoann a été embauché par Dupuis pour reprendre les aventures de Spirou ! Ce n’est que très récemment qu’il a enfin trouvé le temps de terminer la dizaine de pages qu’il restait, avec l’aide et l’enthousiasme de notre nouvelle directrice de collection chez Le Lombard, Clémentine De Lannoy. Moi, j’avais terminé mon scénario en 2008 !



Comment a fonctionné votre duo ?
O.T. Yoann est celui qui a bâti tout cet univers, créé les personnages et l’intrigue principale. Mais il cherchait quelqu’un qui pourrait mettre en forme ses idées. Yoann me racontait l’histoire, que je retranscrivais en story-board en la truffant de répliques et de gags débiles de mon cru !

Vous êtes un lecteur de comics ?
O.T. J’ai lu quelques Titans" dans ma jeunesse dans les années 80, mais c’était surtout pour lire "Star Wars" en BD ! Depuis, je n’en ai quasiment pas lu, à part il y a 3 ou 4 ans, lorsque Urban Comics a repris avec talent la licence DC en France ! Je me suis alors passionné pour les "New 52" pendant un an ou deux (surtout le "Green Lantern") mais depuis, j’ai un peu décroché et je m’intéresse surtout aux jeux de combat mettant en scène des super-héros, comme le très réussi "Injustice 2" sur PS4 !



Est-ce que "Les captainZ" est en réaction à des comics qui se prennent parfois un peu trop au sérieux ?
O.T. Pas vraiment… C’était surtout la volonté de raconter des histoires de personnages qui auraient des superpouvoirs un peu débiles, un peu inutiles, qui nous a motivés ! "Les captainZ" n’est pas une parodie de super-héros, mais une vision un peu différente et assez personnelle de ce genre.



Vu le nombre de super-héros déjà créés, est-il difficile d’inventer de nouveaux superpouvoirs ?
O.T. Ça se voit que vous ne connaissez pas Yoann : il est capable d’en inventer dix nouveaux par jour ! Il a un vrai superpouvoir pour imaginer des superpouvoirs !



Cet album n’est pas numéroté. Est-ce que l’on peut tout de même espérer une suite ?
O.T. Plus nous recevons des retours positifs de lecteurs, plus l’idée d’un tome 2 commence à cheminer pour Yoann et moi ! J’étais déjà très content que l’album sorte enfin, et je m’étais fait à l’idée que ce serait un one-shot , mais je repartirais avec plaisir sur un tome 2 ! Et je suis sûr que leurs nouvelles aventures seront au moins aussi excitantes !

Propos recueillis par Emmanuel Lafrogne
(sur Twitter)

"Les captainZ" de Yoann et Olivier Texier et Yoann. Le Lombard. 12 euros.

- Lire également la chronique des "CaptainZ"