Bandes dessinées : 2007, diversité et vitalité

, par Estelle

Le rapport annuel de l’ACBD note cette année encore une production en hausse, avec 4.313 titres publiés.

Toujours plus de bandes dessinées ! Le traditionnel rapport annuel du secrétaire général de l’Association des critiques de bandes dessinées (ACBD), Gilles Ratier, vient de tomber et montre qu’en 2007 (et pour la 12e année consécutive), la production d’albums a augmenté de 4,4% par rapport à la période précédente : 4.313 albums ont été publiés dont 3.312 nouveautés, 712 rééditions, 204 Art books et
recueils d’illustrations et 85 essais sur la BD. Le 9e art représente 6,5% du chiffre d’affaires de l’édition.
Comme on s’y attendait cette année encore, les mangas représentent 43% des albums produits en 2007 (1.428 pour 1.418 en 2006) même si neuf séries ("Naruto" tirée à 220.000 exemplaire par tome, "Dragon Ball", "One Piece", “Fullmetal Alchemist”, “Samurai Deeper Kyo”, “Fruits Basket”, “Death Note”, “Bleach”, “Détective Conan”) assurent à elles seules plus de la moitié de ces ventes.
La grande tendance cette année est également l’adaptation d’oeuvres littéraires et théâtrales : 96 titres issus de cette mouvance (contre 46 en 2006) sont parus via de nouveaux labels (Adonis, “Ex-libris” chez Delcourt, “Fétiche” chez Gallimard,
“Théâtre en BD” chez Petit à petit). Mais ce sont toujours les séries "classiques" qui ont dopé le marché global de la bande dessinée en 2007 : 90 d’entre elles ont été tirées à plus de 50.000 exemplaires (contre 85 en 2006 et 77 en 2005) avec en tête : les deux derniers albums de “XIII” (550.000 ex. chacun), “Largo Winch” (455.000 ex.), “Le petit Spirou” (415.000 ex.), “Astérix et ses amis” collectif hommage à Uderzo (400.000 ex.), “Kid Paddle” (380.000 ex.), “Boule et Bill” (350.000 ex.), “Le Chat” (320.000 ex.), “Lanfeust des étoiles” (300.000 ex.), “Thorgal” (250.000 ex.) et le “Quatre ?” de Bilal (240.000 ex.). De beaux succès qui cachent une réalité : l’écart se creuse toujours entre les “best-sellers” et le peloton des ventes moyennes qui se situe autour des 6.000 exemplaires.
De même, si 254 éditeurs différents (contre 225 en 2006) ont produit des albums de bandes dessinées en 2007, seuls 17 d’entre eux ont concentré 74% des nouveautés de l’année. Delcourt (Delcourt, Akata et Tonkam) s’affiche comme le plus gros producteur de 2007 avec 484 titres et 11,22% de la production (contre 412 et 9,97% en 2006). Il est suivi du groupe Média Participations qui a publié 474 titres sous ses filiales Dargaud, Kana, Le Lombard, Dupuis, Lucky Comics, Le Caméléon et Fleurus (10,99% en 2006). Troisième sur le podium, le groupe MC Productions qui a publié 428 titres sous ses filiales Soleil, Quadrant Solaire, Soleil Manga, Iku comics ou
SEEBD (c’est-à-dire Tokebi, Saphira, Kabuto, Akiko), soit 9,92% de la production.
Enfin, le rapport de Gilles Ratier note l’importante médiatisation autour de la bande dessinée avec notamment le succès de l’adaptation ciné de “Persépolis” par Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud, les dessins animés (“Franky Snow”, “Chico Mandarine”, “Titeuf”, “Cédric”,) et les jeux vidéos sur de célèbres personnages (“Astérix”, “Titeuf”, “Dragon Ball”, “Naruto”, “Kid Paddle”, “Lanfeust”, “Lucky Luke”, “Trolls de Troy”...).

- Voir le rapport dans son intégralité
- Bandes dessinées : "2006, l’année de la maturation"