WALKING DEAD - Tome 29. La ligne blanche

, par Estelle

Rick envoie un petit groupe hors de leur territoire à la rencontre d’une autre communauté. Tranquille mise en place de prochaines intrigues pour ce nouvel album de transition.

Bien que Carl et Rick aient bien du mal à accepter la mort d’Andrea, l’heure est venue de repartir sur de nouvelles bases. Le chef décide de laisser Negan s’en aller et envisage d’établir une communauté dans l’Ohio. Une équipe emmenée par Michonne est envoyée à la rencontre du groupe de Stéphanie, la survivante qui communiquait en secret avec Eugene par radio depuis quelque temps.
Comme après chaque grande évènement, la communauté de Rick pleure ses morts et panse ses plaies suite à leur conflit avec les Chuchoteurs. Robert Kirkman en profite pour installer tranquillement les bases de futures intrigues : Negan sur le chemin de la rédemption, Dwight qui aimerait bien être le chef à la place du chef et surtout l’arrivée d’un nouveau personnage, Princesse, une jeune fille - au cheveux roses nous dit-on - un peu fofolle qui fait du bien parmi une foule de personnages classiques voire insipides.
En dehors de cela, ce tome 29 – graphiquement sans reproches – s’avère surtout un des ces albums de transition auquel la série nous a habitués à intervalles un peu trop réguliers. Un récit qui se disperse un peu et peu de scènes marquantes donc en dehors de la traversée de la ville déserte, un décor qu’on n’avait pas vu depuis longtemps.
En bonus par ailleurs, la galerie des couvertures originales signées Adlard et Dave Stewart et surtout des planches en couleurs de la nouvelle série de Kirkman « Oblivion Song » qui vient de paraître. A noter enfin que la huitième saison de l’adaptation TV sort en DVD et qu’une 9e a été commandée pour fin 2018.

Dessinateur : Charlie Adlard - Scénariste : Robert Kirkman - Editeur : Delcourt, collection Contrebande - Prix : 14,95 euros.