WALKING DEAD - Tome 16. Un vaste monde

, par Estelle

Un mystérieux personnage débarque à la grille de la petite communauté de survivants emmenée par Rick et lui propose un marché... Un nouvel angle intéressant.

D’un niveau irrégulier depuis quelques tomes, c’est avec une impatience doublée d’appréhension qu’on ouvre le 16e opus de cette grande saga apocalyptique. Cette fois le problème n’est pas tant les zombies - quasi inexistants ici, hormis deux ou trois rôdeurs décapités vite fait bien fait - que la simple question des minutions et surtout de la nourriture. Car quand, deux ans après le début de l’épidémie, les boîtes de conserves arrivent à expiration, c’est encore toute la survie du groupe qui se pose.
Avec cette nouvelle problématique, Robert Kirkman relance et donne un tour nouveau à son intrigue. Car l’arrivée d’un nouveau personnage charismatique - habilement prénommé Jésus - qui va justement leur proposer de la nourriture en échange de certains services va confronter plus que jamais la petite communauté - échaudée par l’épisode du "Gouverneur" - à un dilemme : faire confiance ou non à ses propres congénères, surtout ceux sortis de nulle part. En tant que lecteur, on est aussi perplexe que les héros de "Walking Dead" et cette inquiétude suspicieuse ne nous quitte pas de l’épisode. Pari tenu donc, le scénariste américain a réussi une nouvelle fois à nous accrocher pour le 17e tome !
Dommage cependant que le dessin ne s’améliore pas. Bien au contraire, les cases sont de moins en moins détaillées, le dessin de moins en moins soigné et il est même parfois difficile de reconnaître les protagonistes. Le délai de réalisation donné à Charles Adlard est-il trop court ? On est loin en tout cas du dessin des débuts de la série, signé Tony Moore.
A noter que la saison 3 de la série télé tirée du comic sera diffusée à partir du 14 octobre 2012 aux Etats-Unis et comptera 16 épisodes. En France c’est la chaîne Orange ciné choc qui diffusera dès le lendemain les épisodes en VOST.

- Delcourt