TRACE – Tome 1

, par Estelle

Une jeune experte scientifique en formation se retrouve à travailler avec un expert médico-légal renommé qui cache un secret : le meurtre non élucidé de sa famille 23 ans plus tôt. Un thriller réaliste dans l’univers de la police scientifique nippone.

Nonna Sawaguchi est depuis deux ans dans la police scientifique lorsqu’un expert médico-légal aguerri fait son retour dans le service. Reiji Mano est un peu spécial mais travailler à son contact se révèle très enrichissant. La jeune femme ignore pourtant que Reiji Mano cache un lourd secret : ses parents et sa soeur ont été assassinés il y a 23 ans alors qu’il n’était qu’un enfant.
Si vous rêvez de découvrir le travail de la police scientifique, sans le côté idéalisé des séries télé américaines spécialisées dans le genre, "Trace" est fait pour vous. Dans les pas des experts médico-légaux à la sauce nippone, vous aurez droit à une présentation réaliste du métier avec des analyses vraisemblables, un expert particulièrement méticuleux mais pas un Sherlock Holmes moderne et de nombreuses explications techniques – sur des notions assez basiques dans ce premier tome cependant (qu’est ce que l’ADN, le test du luminol, etc) -, tout en les mettant en relation avec les crimes qui ont été commis. L’essentiel de l’histoire se déroule donc dans le laboratoire, hormis quelques sorties entre collègues (histoire pour Nonna de tenter de trouver le grand amour) sans conséquence sur le déroulement de l’intrigue, si ce n’est d’apporter un peu de légèreté à l’ensemble. Côté dessin, le style de Kei Koga est plutôt réaliste, un peu froid ce qui colle plutôt bien à l’ambiance du laboratoire de la police scientifique.
En attendant que ne commence l’inévitable enquête sur le meurtre non élucidé de la famille de Reiji Mano, qui promet aussi d’être l’histoire d’une vengeance, ce premier opus (quatre volumes sont pour l’instant parus au Japon) offre donc une bonne entrée en matière.

Dessin et scénario : Kei Koga - Éditeur : Komikku - Prix : 8,50 euros.