SUPER CACA - Tome 2. Dream ball

, par Estelle

Luca et Super Caca s’apprêtent à participer à un tournoi de Dream Ball qui déterminera son passage en deuxième année à l’Imagi-school. Un univers joyeux et délirant.

Davy Mourier ("NerdZ", "50 francs pour tout") et Stan Silas ("La vie de Norman") poursuivent les aventures de Luca et Super Caca. Alors que les Enfants de Seth, un groupe de super-héros parvenus à créer des "rêves" (des personnages improbables dotés de pouvoirs) extrêmement forts viennent de repousser une nouvelle attaque du serpent géant Apophis, l’Imagi-school organise son examen de fin d’année scolaire : un tournoi de Dream Ball. Des équipes de cinq enfants et leurs rêves respectifs sont constituées en fonction de leur niveau. Avec son Super Caca qui sent la fraise, Luca fait partie de l’équipe la plus faible, dont le totem est la chèvre…
Avec un titre pareil un brin graveleux, "Super Caca" ne peut être qu’un récit extravagant. Et en effet, on a un peu l’impression d’être au milieu d’une parodie de "Pokémon", avec des situations cocasses, un ton délirant et un Super Caca trop craquant avec sa cacape, son bazookaka et son pipistolet… Le tout avec un dessin style manga expressif et coloré. Si on s’amuse bien, l’intrigue elle avance peu, le récit se concentrant largement sur le match entre les élèves. Mais les quelques éléments de réponses apportés sur l’enlèvement d’un des camarades de Luca, sur le caractère exceptionnel du petit garçon au bonnet péruvien et sur le potentiel de son rêve, laissent entrevoir un scénario réfléchi. Le troisième volume de "Super Caca" paraîtra fin 2017.
En attendant, ce deuxième tome offre en bonus cinq pages de mini-histoires dessinées par Mourier et neuf cartes plastifiées prédécoupées à collectionner.

Dessinateur : Stan Silas - Scénariste : Davy Mourier - Editeur : Delcourt - Prix : 11,50 euros.