SNOTGIRL – Tome 2

, par Estelle

Lottie, Cutegirl, Normgirl, Caroline participent à un festival annuel d’influenceurs. Suite de cette série déjantée mêlant thriller et critique des réseaux sociaux. Horripilante et intrigant à la fois.

Pendant que l’inspecteur John Cho mène l’enquête dans le désert, Lottie, Cutegirl, Normgirl et la mystérieuse Caroline sont invitées à San Diego pour le festival annuel des influenceurs. Mais entre crise d’allergie, rencontres avec les fans, histoire d’amour, mort violente et coming out, le week-end promet de ne pas être de tout repos…
"Snotgirl" est décidément une série étonnante. Horripilante d’abord car dans l’univers branché de la mode et de la vie 2.0 de la série, il y a évidemment tout que l’on peut imaginer de superficialité, de culte de l’apparence et de faux-semblants. Brian O’Malley ("Scott Pilgrim") ne se privant pas de mettre en scène ces rapports humains basés sur le paraître et l’hypocrisie, il s’avère difficile de trouver sympathiques tous ces jeunes gens qui ne cessent de simuler la joie de vivre, via le langage SMS, le franglais, le parler très familier ou très "hype", alors qu’ils sont bourrés de complexes et de secrets. Le tout soutenu par un dessin girly aux couleurs criardes tout à fait dans le ton.
Mais il y a aussi dans "Snotgirl" un je ne sais quoi d’attirant, un côté thriller qui dans le 1er tome avait donné envie d’ouvrir le 2e et qui là aussi fonctionne bien. Qui est réellement Caroline ? Que manigance son inquiétant frère Virgile ? Lottie est-elle victime d’hallucinations ? Pourquoi y a-t-il autant de morts autour des blogueuses ? Le scénariste canadien continue de susciter des questions pour lesquelles on aimerait bien avoir des réponses.

Dessinatrice : Leslie Hung – Scénariste : Brian O’Malley – Editeur : Glénat Comics – Prix : 16,95 euros.