SILENCER - Tome 1

, par Estelle

Une policière férue d’armes mène l’enquête après la découverte du corps d’une jeune femme. Plongée réaliste dans le milieu glauque du crime organisé dans les pas d’une héroïne charismatique.

Après un stage de deux ans dans la police américaine, Shizuka revient au Japon. Mais au vu de sa personnalité peu orthodoxe, elle est mise au placard au Bureau annexe de la sécurité aux personnes, un département qui s’occupe des chats perdus et des pervers. Mais alors qu’elle et Iba, son partenaire sexiste, alcoolo et ripou, sont à la recherche d’un vieux sénile dans les rues, ils sont quasi témoins du meurtre d’une jeune fille. Sans le savoir, ils viennent de lever un coin du voile sur une organisation mafieuse et ses juteux trafics.
Pré-publié entre 2012 et 2014 dans le magazine Big Comic Superior, "Silencer" signé du scénariste de "Ken le Survivant" (sous le pseudo Buronson) et du dessinateur de "Gift +-" compte quatre tomes au Japon. Ce premier opus plonge d’emblée le lecteur dans un environnement sombre et violent, d’abord aux Etats-Unis puis au Japon, dans lequel Shizuka semble comme un poisson dans l’eau. L’héroïne - dont le nom signifie "silence" en japonais et dont la capacité à faire taire les criminels lui a valu le surnom de "Silencer" - est en effet un sacré personnage qui porte à elle seule le manga. Ne vous fiez pas à son joli minois, c’est une flic glaciale et déterminée, un électron libre qui ne semble vivre que pour mettre une balle entre les deux yeux des criminels… même si son partenaire, lui, aimerait surtout la mettre dans son lit. Réservé à un public averti, ce tome 1 enchaîne donc les virées glauques dans le monde mafieux et les scènes d’action sanglantes via un trait réaliste et détaillé. Le tome 2 est prévu pour juin 2108.

Dessinatrice : Yuka Nagate - Scénariste : Shô Fumimura - Editeur : Komikku - Prix : 8,50 euros.