ROSA - Tome 2. Les hommes

, par Estelle

Pour payer des soins en sanatorium à son mari, la belle Rosa doit départager une dizaine de villageois qui jurent chacun être le meilleur au lit. Une chronique rurale réussie sur fond d’émancipation féminine.

Il aura fallu patienter quatre ans avant de découvrir le résultat du pari fou que se sont lancés les hommes du village avec la jolie Rosa comme juge : qui est le meilleur au lit ? A moins que la jeune femme soit finalement obligée d’annuler le concours, le curé lui ayant refusé l’accès à la messe...
Une attente récompensée. Sur des planches réalistes et détaillées, au teintes pastels, et d’après un texte de Bernard Ollivier, François Dermaut, davantage habitué aux récits historiques ("Les Chemins de Malefosse"), a mis en place une chronique rurale où les personnages vraisemblables laissent entrevoir dans l’intimité du lit ce qu’il y a réellement sous leur carapace. "Rosa" est aussi le portrait d’une femme en pleine émancipation au début du XXe siècle, face à une société patriarcale étouffée par le poids de l’Église. La jeune femme dont le but initial était de pouvoir payer les soins au sanatorium de son mari va progressivement découvrir son corps, le plaisir offert et reçu et plus encore… Bref, une héroïne moderne, lumineuse qu’on aura vraiment aimé suivre.

Dessin et scénario : François Dermaut - Editeur : Glénat - Prix : 14,50 euros.