ROBINSONS, PÈRE ET FILS

, par Estelle

Quand Didier et son fils ado tentent l’expérience de vivre quelques mois sur une île malgache. Une plaisante aventure humaine.

Sur un coup de tête, Didier débarque pour une durée indéterminée dans un bungalow sur la petite Île aux nattes, au large de Madagascar, en compagnie d’Antoine, son fils de 13 ans. Pendant que l’adolescent va à l’école et se fait rapidement des amis, le père oisif a tout le loisir de faire le point, entre deux bières et un bain de mer.
Le voyage de Didier est autobiographique. Après avoir vécu en Equateur ("Vertiges de Quito"), Tronchet s’est vraiment exilé durant quelques mois avec son fils. "Robinsons, père et fils" se veut à la fois le récit d’un choc culturel loin de tout confort moderne et de découvertes exotiques et celui de considérations sociologiques et introspectives sur son existence et son rôle de père. Si on ressent assez bien l’atmosphère de l’île avec de nombreuses représentations de la vie quotidienne aux couleurs chaudes, les pensées de Didier sont elles soutenues par trois alter-ego imaginaires qui dialoguent régulièrement avec lui : son propre cerveau sur pied, son double en tenue de colonialiste et son moi culpabilisateur boulet au pied. Beaucoup de monde pour une réflexion plaisante sans être nouvelle.
Prépublié dans le numéro 38 de la revue XXI, le roman graphique a également fait l’objet d’un roman paru aux éditions Elytis.

Dessin et scénario : Tronchet - Editeur : Delcourt, collection Mirages - Prix : 17,95 euros.