RADICAL WARS

, par Estelle

Pourquoi et comment les Jedistes, frange extrémiste de la communauté Starouars, partent-ils pour prendre les armes ? Une métaphore sur la radicalisation religieuse violente à destination pédagogique. Bien vu.

Comment prévenir la radicalisation religieuse violente en touchant un maximum de jeunes ? Avec l’aide de "Star Wars" ! C’est la surprenante option choisie par ElDiablo ("Les Lascars") et l’ancien sociologue et comédien Fouad Aouni. Filant la métaphore de l’embrigadement de Jedistes déterminés à combattre sans pitié les méchants de l’Empire, les auteurs mettent en scène une série de situations basées sur des témoignages réels de jeunes partis faire le jihad : un brusque changement de comportements alimentaire et vestimentaire (vive la robe longue et le sabre laser), un imam manipulateur en maître Yoda, une princesse Leïa convaincue par son chéri de rejoindre la rébellion, etc, les techniques de manipulation et les étapes de la radicalisation sont ainsi passées en revue tandis qu’est décrit le fossé entre ce pourquoi les jeunes sont partis et la réalité. L’univers décalé de "Starouars", le ton volontairement neutre, sans jugement moral, et le dessin simple et caricatural sont assez efficaces.
Signant la préface de l’album, Karim Mokhtari, directeur de l’association "100Murs" qui lutte contre la récidive et l’endoctrinement en milieu carcéral, estime qu’il s’adresse non seulement aux jeunes en voie de radicalisation mais aussi aux familles et aux enseignants. Un cahier pédagogique rédigé par Séraphin Alava, professeur d’université et membre de la chaire Unesco en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents, complète "Radical wars".

Dessinateur : ElDiablo - Scénaristes : Fouad Aouni et El Diablo - Editeur : Jungle - Prix : 13,95 euros.