POUR UN PEU DE BONHEUR - Tome 2. Aurélien

, par Estelle

Suite et fin très efficace d’un diptyque mêlant deux intrigues : le retour progressif à la vie civile d’un Poilu mutilé et les animaux des paysans du coin abattus par un mystérieux tueur.

Alors que Félix Castelan, la moitié du visage arrachée par un obus, tente de se reconstruire et de rattraper le temps perdu avec sa femme et son fils après toutes ces années passées au Front, le mystérieux tueur de bêtes continue son oeuvre. La tension monte au village et le commissaire demande l’aide de Félix...
Une chose est sûre, Laurent Galandon a parfaitement mené sa barque et c’est un formidable coup de théâtre qu’il nous offre dans ce second tome, plus que jamais centré sur le thème de l’identité. Alors que tout semblait s’arranger progressivement pour Félix au quotidien et que notre attention était désormais focalisée sur l’enquête sur les animaux abattus, voilà que de nouveaux éléments changent soudain la donne et remettent notre Poilu mutilé au coeur de l’intrigue ! L’ensemble est fluide, mêlant à travers des planches réalistes et dynamiques des scènes du quotidien et des épisodes de la Première Guerre Mondiale, des moments de tension et des instants de douceur en famille. Un diptyque efficace.