ORPHÉE ET EURYDICE

, par Estelle

Déméter et Perséphone, Orphée et Eurydice. Deux mythes centrés sur les Enfers et l’amour consciencieusement adaptés.

Ce n’est pas un récit mythologique que propose ce nouvel épisode de "La Sagesse des mythes" mais deux : celui de Déméter et Perséphone d’une part - la déesse des moissons et de l’agriculture menace la Terre de sécheresse si on ne lui rend pas sa fille enlevée par le dieu des Enfers Harès -, celui d’Orphée et Eurydice d’autre part - fou de chagrin après la mort de sa dulcinée, le jeune homme décide d’aller la chercher au coeur des Enfers.
Si le second est un peu plus connu que le premier, les deux récits ont deux points communs : le cadre des Enfers, le monde souterrain dirigé par Hadès ; et l’amour qui transcende. Retranscrits de manière classique, ils se lisent bien et le nombre de planches qui leur est accordé permet de s’immerger dans l’histoire. Le dessinateur italien Diego Oddi offre d’ailleurs une vision plutôt impressionnante des Enfers qui fait oublier une représentation des dieux un peu terne, comme souvent dans la série.
Comme d’habitude aussi, un dossier rédigé par l’ancien ministre de l’Education Luc Ferry vient clore l’album même s’il s’avère ici assez pauvre en informations et interprétations symboliques.

Dessinateur : Diego Oddi - Scénariste : Clotilde Bruneau - Editeur : Glénat, collection La Sagesse des mythes - Prix : 14,50 euros.