LES GOUTTES DE DIEU - MARIAGE - Tome 4

, par Estelle

Les choses se corsent pour l’équipe de Shizuku qui se retrouve face à deux adversaires de taille au concours Dine & Wine. Une nouvelle bataille d’accords met-vin classique mais qui ouvre l’appétit.

"Les Gouttes de Dieu" nous avait tout appris des vins en 44 tomes. L’arc final, "Les gouttes de Dieu - Mariage", va plus loin dans l’art de l’oenologie en se penchant sur les accords met-vin, à la recherche de mariages parfaits. Avec ce 4e opus se poursuit le concours du Festival Tokyo Dine & Wine dont le restaurant Mama-Miya a passé avec succès les qualifications. Désormais Shizuku, Tooru, Komi et Kurazo devront affronter des adversaires autrement plus coriaces - le Bistro Nine et le restaurant de luxe Angoulême (!) - sur un thème précis : les accords sushi-vin.
Hormis une première partie où Shizuku accompagne Tooru dans sa ville natale afin de tenter d’en apprendre plus sur ces fameux accords auprès de son père, l’action se concentre donc sur le concours. Le rythme est assez lent et répétitif, chaque équipe présentant à tour de rôle ses plats et ses vins au jury, grandes envolées poétiques à l’appui, mais le voyage culinaire est toujours bien présent. D’ailleurs, mieux vaut ne pas entamer la lecture de cet album le ventre vide sous peine de saliver devant un sushi au calamar et à l’oursin avec un champagne Alaya, un bozushi de demi-bec au shiso accompagné d’un vin d’Alsace cuvée Gyotaku ou un sushi de sole sauvage sautée au beurre et son Puligny Montrachet La Truffière.
Evidemment, ce nouveau tome reste classique, mais la quête du vin idéal avait trouvé son public avec plus d’1,1 million d’exemplaires vendus. Aucune raison que celle du mariage parfait ne séduise pas les mêmes lecteurs. Les amateurs de sushis en plus.

Dessinateur : Shu Okimoto - Scénariste : Tadashi Agi - Editeur : Glénat - Prix : 9,15 euros.