LE LIVRE DES LIVRES

, par Estelle

Un recueil de couvertures de livres qui n’existent pas qui sont autant d’exercices stylistiques que philosophiques. Audacieux.

Attention, "Le livre des livres" n’est pas vraiment un livre. Pas non plus une bande dessinée classique… Cet épais pavé de trois centimètres d’épaisseur ne contient en réalité que 50 pages cartonnées qui sont autant de couvertures de livres qui n’existent pas.
Marc-Antoine Mathieu, qui tout au long de ses albums ne cessent d’expérimenter tant sur la forme que sur le fond ("Sens", "3 secondes", etc), part du postulat imaginaire que le Grand Entrepôt des Albums Imaginaires a brûlé détruisant toutes les couvertures… ou presque . Résultat, sur chaque double-page une couverture titrée et illustrée ainsi que sa quatrième de couverture – ayant échappé à l’incendie - résumant le contenu de ce livre imaginaire. Une métaphore de l’infini en somme.
Est-ce finalement LE Livre condensant le travail de Marc-Antoine Mathieu ? On retrouve en tout cas au fil des couvertures l’influence de Borgès, Kafka ou Perec, son intérêt pour les exercices sémantiques et syntaxiques et les questionnements métaphysiques. Les auteurs de ces livres imaginaires au genre varié (thriller, science-fiction, érotique….) sont des anagrammes de son nom, les titres jouent souvent avec les mots, sans oublier les faux noms d’éditeurs (réalisés à partir des vrais logos). Tout est lié, tout semble avoir été pensé dans le moindre détail et "Le livre des livres" est tout aussi bien un exercice de style qu’une réflexion sur les textes et les images. Au lecteur ensuite de puiser dans ses propres références culturelles pour tenter de saisir toutes les subtilités de ces couvertures. Le pari est ambitieux mais si on reste parfois un peu perplexe, on n’oublie pas d’admirer longuement les magnifiques dessins pleine page en noir et blanc et dégradé de gris qui ne cessent de jouer sur les perspectives et les paysages incroyables.

Dessin et scénario : Marc-Antoine Mathieu - Editeur : Delcourt - Prix : 27,95 euros.