LE DERNIER DRAGON - Tome 1. L’oeil de jade

, par Estelle

Deux mercenaires dérobent un oeuf dans la légendaire vallée des dragons suscitant ainsi toutes les convoitures. L’Ordre des dragons envoie alors une de ses dragonnières pour le récupérer. Une nouvelle série d’heroïc-fantasy revisitée et plaisante.

An 1499, en Orient. En découvrant un oeuf de dragon au fin fond du désert arabique, Duncan et Jacopo ont déclenché toutes les convoitises. L’espèce en voie de disparition est en effet très recherchée que ce soit pour la glande magique située au dessus de sa tête ou pour l’animal lui-même que l’on peut dresser au combat. La dragonnière Umas est aussitôt envoyée par l’Ordre des dragons à la recherche du fameux oeuf.
Mélangeant les mythes (les dragons et leur vallée…) à un contexte historique (guerre de Lombardie, Léonard de Vinci…) et géographique existant, "Le dernier dragon" n’est pas une histoire d’heroïc-fantasy comme les autres mais une intrigue uchronique géopolitique qui promet un univers riche aux décors réalistes, signé Pilipovic, et de nombreux personnages. Un choix assumé par Pécau : "Je voulais faire une bande dessinée chorale avec au moins trois personnages principaux qui allaient se rejoindre dans une quête unique, c’est-à-dire la découverte des derniers œufs de dragon. Il va donc y avoir cette série principale, mais aussi une autre série parallèle centrée sur l’ordre des sorcières Drac qui sortira d’ici six à huit mois", expliquait-il à ToutenBD. En attendant, ce premier tome de mise en place se révèle plutôt agréable si l’on oublie des dialogues parfois lourdingues et surtout une grossière erreur dans les prénoms très perturbante lorsque Umas (la dragonnière en mission) s’appelle sur plusieurs pages Stali (une dragonnière déchue après la mort de son dragon)…
Tome 2 à paraître en septembre 2019.

Dessinateur : Leo Pilipovic - Scénariste : Jean-Pierre Pécau - Editeur : Delcourt- Prix : 15,50 euros.

- L’interview de Jean-Pierre Pécau : "Des dragons durant la Renaissance"