LA COUR DES MIRACLES - Tome 1. Anacréon, roi des gueux

, par Estelle

Le roi Anacréon, le Grand Coësre 84e du nom, est prêt à céder son trône à son fils. Mais à la Cour des Miracles, rien ne va se passer comme prévu. Une guerre de succession post-médiévale dans les bas-fonds parisiens. Très prometteur.

Paris, février 1667. Anacréon, le roi des gueux, gouverne tout ce qui constitue la vermine parisienne et jouit d’une certaine impunité, grâce à des officiers de police corrompus. Mais Anacréon est fatigué et souhaite retourner dans sa Bretagne natale en laissant le trône à son fils…
Une Cour des miracles composée d’un souverain, aussi nommé Grand Coësre ou roi de Thunes, avec en dessous de lui des voleurs, des prostituées, des mendiants, des faux éclopés et quelques vrais infirmes, c’est tout un monde hiérarchisé qui s’offre à nous. Ces Cours des miracles qu’on retrouvait au XVIIe siècle dans des lieux malfamés de Paris mais aussi dans la plupart des grandes villes, furent popularisées par Victor Hugo qui y fait allusion dans « Notre-Dame-de-Paris » dans une version plus romantique qu’historique.
C’est cette version qu’on découvre ici, dans une série prometteuse prévue en cinq tomes. Le récit d’une guerre de succession qui va s’engager pour le trône de Thunes alors que la police qui gagne en efficacité et en intégrité ne facilite pas le travail au quotidien de tous ces brigands.
Stéphane Piatzszek et Julien Maffre ne se privent pas de mettre en scène un Paris des plus sordides, dont les ruelles sombres transpirent la crasse et la misère. Magouilles, règlements de comptes et trahisons ponctuent également ce premier tome dynamique, immersif et riche en rebondissements. Si celui-ci forme avec les deux prochains épisodes un ensemble axé sur la guerre de succession d’Anacréon, les deux derniers exploreront l’éclatement de la Cour des miracles en deux camps : les mendiants fidèles à Anacréon et les voleurs qui usent de l’épée, fidèles à la Marquise. Alléchant !

Dessinateur : Julien Maffre - Scénariste : Stéphane Piatzszek - Editeur : Soleil, collection Quadrants - Prix : 15,50 euros.