KING OF ANTS - Tome 1

, par Estelle

Fils illégitime d’un richissime yakuza, Shirô Aguri devient la cible des héritiers officiels. Shônen mêlant humour et ultra violence aux débuts explosifs.

L’immense Kisaburô Rikudô est mort et ses héritiers officiels ont un gros problème : un certain Shirô Aguri que le richissime yakuza n’a jamais reconnu officiellement serait son seul héritier par le sang. Combattant hors pair qui ne pense qu’à trouver un adversaire à sa taille, le jeune homme n’a que faire de l’héritage mais parce qu’il n’aime pas qu’on lui donne des ordres, a fortiori celui de renoncer à son dû, il s’attire les ennuis…
Avec ses grosses bastons et sa violence gratuite, ses bad boys parfaitement amoraux, ses méchants bien pervers, "King of ants" reprend les ingrédients d’un shonen classique. Mais il faut avouer que tout cela est particulièrement efficace : ça cogne dur, sans arrêt, le dessin réaliste est très réussi et les personnages ont des personnalités marquantes. En particulier Shirô Aguri, jeune paumé musculeux mais sans le sou qui ne craint personne et semble s’amuser des pires situations. En fait, le côté caricatural de cette ultra violence et les petites pointes humoristiques rappellent les films de Tarantino. Jouissif.
Trois tomes sont disponibles pour l’instant, sur les sept édités au Japon. Le quatrième volume paraîtra en juillet.

Dessinateur : Ryu Itô - Scénariste : Nagahisa Tsukawaki - Éditeur : Komikku - Prix : 7,99 euros.