JAMAIS

, par Estelle

La maison de Madeleine menace de tomber avec ce qu’il reste de falaise. Mais la petite vieille est têtue et refuse de déménager… Une jolie histoire et un personnage ultra attachant pour évoquer l’épineux problème de l’érosion des côtes.

Ne cherchez pas sur une carte, Trousmenil sur la Côte d’albâtre en Normandie n’existe pas. Mais Quiberville sur ladite Côte, si. Et l’érosion maritime condamnant à court ou moyen terme nombre d’habitations aussi. Originaire de la région, Bruno Duhamel a choisi de traiter de ce phénomène - qui menace en France 1.700 kilomètres de côtes, soit un quart du littoral - à travers Madeleine. Une petite vieille aveugle qui vit seule avec son chat dans une maison plantée au bord d’une falaise. Et qui refuse de partir en maison de retraite malgré les supplications du maire qui craint d’être tenu responsable en cas de catastrophe.
Dans la même veine que les "Vieux fourneaux" de Lupano et Cauuet, "Jamais" met en scène d’un trait semi-réaliste expressif une personne âgée très attachante, une petite vieille grognon aussi têtue qu’une mule et au sens de la répartie redoutable, prête à tout pour résister à ceux qui veulent lui prendre ses souvenirs… Si la portée sociale et écologique du propos - le réchauffement climatique d’un côté, le maintien à domicile des personnes âgées et leur solitude de l’autre - est des plus sérieuses, le ton s’avère plutôt léger et humoristique. Tendresse et émotion se dégagent de ce one-shot tout simple mais plein d’humanité qui évite avec brio les positions manichéennes.

Dessin et scénario : Bruno Duhamel - Editeur : Grand Angle, Bamboo - Prix : 15,90 euros.