I LOVE YOU SO I KILL YOU - Tome 2

, par Estelle

Hanazono n’est finalement pas morte mais Kamishiro est toujours atteint de ce mal mystérieux qui donne envie de tuer l’être aimé. Un 2e tome qui semble partir un peu dans tous les sens.

Visiblement Mika Hanazono n’est pas morte mutilée dans le hangar… Mais Kamishiro Taku n’a que peu l’occasion de se réjouir. Ses visions meurtrières d’une rare cruauté ne tardent pas à réapparaitre. atteint d’un virus mystérieux, parviendra-t-il à s’empêcher de tuer la jeune fille dont il est amoureux ?
Le premier tome était plutôt alléchant et avait laissé le lecteur en pleine intensité dramatique. Dans ce deuxième épisode, le récit s’engage sur une voie assez complexe qui nous échappe un peu. Où Majuro Kaname veut-il en venir ? Bon, la jeune fille est finalement bien vivante et les explications viendront sans doute... Mais en attendant, l’histoire d’amour entre les deux adolescents prend beaucoup de place et s’avère franchement niaise et l’amnésie partielle de la jeune fille est bien pratique. Quant à la difficulté de savoir où la réalité s’arrête et où les visions horribles de Kamishiro commencent, elle pèse sur la fluidité du récit. Enfin, l’arrivée de personnages bizarres aux pouvoirs surnaturels ouvre encore de nouvelles pistes… On finit par s’y perdre un peu d’autant que le scénariste ne nous livre pas le moindre indice sur l’origine de ce terrible virus qui oblige à tuer celui qu’on aime. Reste les nombreuses scènes gore qui produisent à chaque fois leur petit effet avouons-le, d’autant que le mangaka fait preuve de pas mal d’imagination dans ce domaine.

Dessinateur : Sôsô Sakakibara – Scénariste : Majuro Kaname – Editeur : Soleil manga – Prix : 7,99 euros.