COMMANDO VAMPIRES

, par Estelle

La mission secrète d’un groupe de militaires portugais vire au cauchemar à mesure qu’ils s’enfoncent dans la jungle guinéenne. Un one-shot intrigant sur l’horreur de la guerre.

Ils s’appellent Tondela, Loto, Fatima, Stinky, Gipsy, Pedroso, Agostinho et Machado. Ce sont des militaires portugais envoyés en mission de reconnaissance dans la jungle guinéenne en pleine révolte pour l’indépendance. Une mission secrète qui va se transformer en terrible cauchemar.
Le mot "vampires" a beau apparaître dès le titre, il faut attendre longtemps avant que la menace se précise. Le temps pour le commando de découvrir l’hostilité de la jungle même et de perdre quelques hommes en route. Le temps aussi pour le lecteur d’apprendre à connaître les militaires, leurs vieux démons, et de comprendre le but exact de leur mission. Du récit de guerre classique, "Commando vampires" semble glisser peu à peu vers le récit fantastique. Le scénariste s’est en fait inspiré d’une chanson très célèbre au Portugal, "Os vampiros" de l’artiste engagé Zeca Afonso, avant la révolution de 1974. Mais si la chanson dénonçait l’oppression du capitalisme, l’album s’attaque lui à l’inhumanité de la guerre, porté par le trait expressif et semi-réaliste de Juan Cavia dont on sent l’influence cinématographique (décorateur sur "Dans les yeux", Oscar du meilleur film étranger en 2010 et actuellement directeur artistique dans le cinéma et la publicité).
Un dossier final permet d’en savoir plus sur la guerre coloniale portugaise, avec de nombreuses photos d’époque à l’appui.


Dessinateur : Juan Cavia - Scénariste : Filipe Melo – Editeur : Editions du Long Bec – Prix : 22 euros.