AQUARICA - Tome 1. Roodhaven

, par Estelle

Une mystérieuse jeune femme débarque d’un crabe géant pour demander de l’aide aux habitants de Roodhaven. Une aventure maritime en demi-teinte.

Un diptyque réalisé à quatre mains par François Schuiten et Benoît Sokal, voilà de quoi mettre à l’eau à la bouche. Et c’est justement d’eau dont il s’agit, ainsi que de monstres marins et de baleiniers. Nous sommes en 1930 à Roodhaven, un tranquille port qui vit dans le souvenir d’un naufrage meurtrier causé par une baleine géante. Un jour, un crabe monstrueux amalgamé avec les débris d’un navire débarque sur la plage. En s’intéressant à la mystérieuse créature, John Greyford, le jeune chercheur dépêché sur les lieux, découvre à l’intérieur une jeune fille tout ce qu’il y a de plus vivante…
Aventure maritime nimbée de fantastique et de réflexions écologistes, "Aquarica" plonge le lecteur dans un univers séduisant susceptible d’offrir une histoire originale et des paysages de mer impressionnants. Malheureusement, si la lecture s’avère globalement agréable, si on a tout de même envie de connaître la conclusion, cela ne suffit pas à éviter la petite pointe de déception qui croît au fur et à mesure de la lecture. Car finalement ce retour au monde d’une jeune naufragée venue demander de l’aide pour sauver sa famille avance trop peu au regard de la pagination élevée (près de 80 pages). C’est ainsi par exemple que les explications de la jeune fille sur ses origines et les raisons de son retour à Roodhaven nous sont données plusieurs fois… Une première partie de diptyque en demi-teinte donc.

Dessinateur : Benoît Sokal - Scénaristes : Benoît Sokal et François Schuiten - Editeur : Rue de Sèvres - Prix : 18 euros.