À LA VIE À LA MORT - Tome 1. Pierrot le fou

, par Estelle

L’histoire du fameux Gang des tractions avant qui terrorisa la France de l’après-guerre et de son chef Pierrot le fou. Rythmé.

Paris, un soir de 1946. Deux hommes exfiltrent d’un hôpital un certain Paul Chaplain, grièvement blessé. En réalité, il s’agit de Pierre Loutrel, dit Pierrot le fou, l’un des gangsters les plus recherchés de France. Mais le blessé ne survit pas au voyage. Ses hommes décident donc de l’enterrer dans un bois.
Prévue en trois volumes, "A la vie à la mort" s’intéresse ainsi à l’histoire de l’ennemi public n°1 de l’époque : le Gang des tractions avant, indissociable de la personnalité de son chef Pierre Loutrel et spécialisé dans des attaques à main armée extrêmement bien préparées, très rapides et générant des butins considérables. Optant pour une narration avec de nombreux flashbacks, Rodolphe (auteur de "J’ai tué John Lennon" avec Gaël Séjourné) livre un récit rythmé mettant en scène des gangsters efficaces en costume et borsalino, se jouant de la police. Mais si les gros coups du gang sont bien décrits, notamment grâce au trait réaliste et documenté de Gaël Séjourné, tout cela reste très froid. On devine un Pierrot Le Fou antipathique, opportuniste et violent, mais - pas plus que pour ses comparses - on n’ira pas beaucoup plus loin dans sa tête… C’est d’autant plus dommage que l’histoire singulière du Gang des tractions se déroule dans une période troublée intéressante : celle de l’immédiat après-guerre où l’ordre public était encore fragile et avec des bandits ayant joué pendant l’Occupation sur les deux tableaux, entre résistance et collaboration.
Le tome 2 est attendu en librairie pour janvier 2018.

Dessinateur : Gaël Séjourné - Scénariste : Rodolphe - Editeur : Soleil - Prix : 15,50 euros.

- Lire l’interview de Rodolphe : "Le grand banditisme, la résistance et la collaboration"