Nicolas de Crécy reçoit le prix Vendredi

, par Estelle

Son premier roman "Les amours d’un fantôme en temps de guerre" obtient ce prix national de littérature adolescente.

L’auteur de bandes dessinées Nicolas de Crécy s’est lancé dans la littérature et ça lui réussit plutôt bien. La 2e édition du prix Vendredi - créé par la branche jeunesse du Syndicat national de l’édition (SNE) et qui consacre la littérature adolescente - vient de le récompenser pour son premier roman jeunesse "Les Amours d’un fantôme en temps de guerre" publié aux éditions Albin Michel. Le roman est enrichi de dessins.
L’histoire : Dans le monde des fantômes, une guerre impitoyable fait rage. Des spectres malfaisants, idéologues et criminels, ont pris le pouvoir. Alors que la Résistance s’organise, un jeune fantôme, à la recherche de ses parents disparus, s’y enrôle avec espoir et conviction. Avant d’être impliqué dans une autre guerre, plus violente encore : celle des humains. Le hasard amène le jeune fantôme jusqu’à une maison étrange, où se cache une jeune fille. Il en tombe amoureux, voudrait lui déclarer sa flamme, alors que celle-ci ne se doute même pas de son existence. Mais un soir elle disparaît…
Deux mentions spéciales ont par ailleurs été attribuées à Nastasia Rugani pour "Milly Vodović" (Editions MeMo) et Vincent Mondiot pour "Nightwork" (Editions Actes Sud Junior).
Cette année, 67 titres avaient été soumis par 44 maisons d’édition Jeunesse au jury du Prix Vendredi qui en avait retenu dix. Les neuf autres albums en lice pour le prix étaient : "La tête sous l’eau" de Olivier Adam, Robert Laffont ; "Brexit romance" de Clémentine Beauvais, Sarbacane ; "Pâquerette. Une histoire de pirates" de Gaston Boyer, Gallimard Jeunesse ; "Rester debout" de Fabrice Colin, Albin Michel ; "Un mois à l’ouest" de Claudine Desmarteau, Thierry Magnier ; "Nightwork" de Vincent Mondiot, Actes Sud Junior ; "Trois filles en colère" d’Isabelle Pandazopoulos, Gallimard Jeunesse ; "Milly Vodović" de Nastasia Rugani, MeMo ; "Pëppo" de Séverine Vidal, Bayard.