"Moi ce que j’aime, c’est les monstres", Grand Prix de la Critique ACBD 2019

, par Estelle

L’album d’Emil Ferris paru aux éditions Futuropolis vient d’être récompensé par l’Association des Critiques de Bande Dessinée.

Après avoir pré-sélectionné 15 albums, puis cinq seulement, l’Association des Critiques et journalistes de Bandes Dessinées (ACBD) vient de couronner Grand Prix de la Critique ACBD 2019 "Moi ce que j’aime, c’est les monstres — livre premier" d’Emil Ferris, publié chez Monsieur Toussaint Louverture en Europe, et Alto au Québec, au terme d’un troisième tour de vote.
"Moi ce que j’aime, c’est les monstres" raconte l’enfance d’une fillette des années 1960 dans un quartier miséreux de Chicago : la jeune Karen fait chaque jour face à l’horreur et à la souffrance, et se représente en monstre. Quand sa voisine meurt dans d’étranges circonstances, elle décide d’enquêter. "Cet album puissant, au dessin ébouriffant" selon l’ACBD, est le premier roman graphique de l’Américaine Emil Ferris, née en 1962.
Les autres finalistes étaient : "L’Âge d’or" de Cyril Pedrosa et Roxanne Moreil, Dupuis ; "Courtes distances" de Joff Winterhart, Çà et là ; "Malaterre" de Pierre-Henry Gomont, Dargaud ; "Servir le peuple" de Alex W. Inker, Sarbacane.

"Moi ce que j’aime, c’est les monstres" succède à "La terre des fils" de Gipi (Futuropolis), Grand Prix de la critique 2018.