"Max et Lili", une BD sexiste ?

, par Estelle

Selon une bibliothécaire parisienne, certains albums comprennent des passages clichés sur les filles et les garçons.

Scénarisée par Dominique de Saint-Mars et dessinée par Serge Bloch depuis 1992, la série "Max et Lili", éditée chez Caligram, permet de traiter en douceur des "problèmes de la vie" des enfants - mort, divorce, racket, maltraitance, harcèlement scolaire, etc. Largement diffusée dans les écoles et les bibliothèques, c’est pourtant de l’une d’elles que vient la polémique : une bibliothécaire parisienne a expliqué au quotidien Libération avoir trouvé des passages clichés sur les filles et les garçons, dans certains épisodes sur les 113 existants. Ainsi, dans l’album "Lili ne veut plus se montrer toute nue" paru en 2007, une copine de Lili lui dit : "Dis donc, il est sexy ton cousin Victor". Lili répond : "Avec ton ventre à l’air, tu n’as aucune chance ! Il n’aime pas les filles dévergondées !"… Autre exemple dans l’album "Max ne pense qu’au zizi" paru en 2009, Max demande à son père : "C’est vrai, papa, que les filles, c’est pas du gâteau ?!" Réponse du père : "Surtout depuis qu’elles ont décidé d’être nos égales… !"
Interrogée par Libé, Dominique de Saint Mars a plaidé l’humour et la dérision. "C’est un faux procès car je suis une féministe convaincue", a-t-elle ajouté.