Le marché de la BD quasi stable en 2018

, par Estelle

L’absence d’Astérix et l’effet "Coupe du monde" a pesé sur ce segment éditorial, selon le rapport statistique du Syndicat national de l’édition (SNE).

Si la vente globale de livres est en baisse de 2,52% en 2018 par rapport à 2017 en France, selon le dernier rapport statistique du Syndicat national de l’édition (SNE), le segment de la bande dessinée sauve les meubles : 6e en valeur avec 10,9% de parts de marché (276,2 M€), il est resté pratiquement stable en 2018 (-0,46% en valeur). Parmi les explications, le SNE note "l’absence de publication d’un volume d’"Astérix", champion des ventes en 2017, mais aussi d’un effet "Coupe du monde", peu propice aux ventes durant l’été 2018." Les performances des mangas et des comics ont toutefois largement permis de limiter la baisse.
A noter également que la BD représente 11% du marché de l’édition numérique qui a généré au total un chiffre d’affaires de 212,6M€ en 2018, en progression de 5,1% par rapport à 2017.
Enfin, l’espagnol détrône l’italien et arrive désormais en tête des langues vers lesquelles le nombre de contrats de cessions d’albums de BD française est le plus important.