"La terre des fils", Grand Prix de la Critique ACBD 2018

, par Estelle

L’album de Gipi paru aux éditions Futuropolis vient d’être récompensé par l’Association des Critiques de Bande Dessinée.

Après avoir pré-sélectionné 15 albums, puis cinq seulement, l’Association des Critiques et journalistes de Bandes Dessinées (ACBD) vient de couronner "La terre des fils" de Gipi (Futuropolis). C’est une véritable moisson de prix pour l’album déjà auréolé du Prix Ouest-France Quai Des Bulles 2017 et du Grand Prix RTL de la Bande Dessinée 2017. Il figure aussi dans la Sélection officielle du 45e Festival international de la bande dessinée d’Angoulême.
"La terre des fils" raconte l’histoire d’un père et de ses fils vivant dans un pays dévasté aux usines abandonnées et aux terres ravagées. Mutique et brusque, le père apprend à ses fils à être invincibles en bannissant toute tendresse. Le soir venu, il griffonne un carnet que les enfants, illettrés, ne peuvent pas déchiffrer. A sa mort, les jeunes garçons n’ont d’autre but que de trouver quelqu’un qui puisse leur lire les lignes mystérieuses. L’ACBD évoque "une oeuvre forte et âpre. Un album nimbé de noirceur et de mystère, porté par un style sobre, délié et expressif, gorgé de hachures. Un récit post-apocalyptique féroce et sec, mais aussi porteur d’espoir, qui questionne la notion de transmission, l’usage et la puissance du langage."
Outre "La terre des fils", les autres finalistes étaient : "L’Aimant" de Lucas Harari, Sarbacane ; "Ces jours qui disparaissent" de Timothé Le Boucher, Glénat ; "La Saga de Grimr" de Jérémie Moreau, Delcourt ; et "Opération Copperhead" de Jean Harambat, Dargaud.
Gipi succède aux "Voyages d’Ulysse" d’Emmanuel Lepage, Sophie Michel et René Follet, édité chez Daniel Maghen, Grand Prix de la critique 2017.