Festival d’Angoulême : les recettes en baisse

, par Estelle

Le cabinet KMPG a étudié les flux financiers des éditions 2014 à 2016 du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême.

L’enquête commandée par les villes d’Angoulême et les collectivités locales au cabinet KPMG révèle que les recettes du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême entre les éditions 2014 et 2016 ont baissé de 15%, à 3,5 millions d’euros. Selon 9e Art+, l’organisateur de la manifestation, le résultat comptable est cependant resté à l’équilibre. Dans son rapport, KPMG invite "l’organisateur du FIBD à remettre aux collectivités locales partenaires un rapport annuel, en vue d’établir un lien encore plus lisible pour celles-ci entre l’activité et la production des données comptables", rapporte par ailleurs le quotidien Charente Libre.
Début 2017, a été créée l’Association pour le développement de la bande dessinée à Angoulême qui s’est fixée comme objectif d’"d’assurer une meilleure coordination et une meilleure implication des partenaires dans les orientations importantes du festival et dans l’utilisation des moyens financiers qui lui sont alloués".