DRESSEUSES DE MONSTRES - Tome 1

, par Estelle

Afin d’empêcher des monstres géants de dévaster totalement la Terre, des jeunes filles les apprivoisent grâce à leur chants. Un manga sympathique mais au scénario un peu léger.

En 1999, des monstres géants sont apparus sur Terre dévastant des villes entières. Mais ces "Kaiju", comme ils ont été baptisés, ont un point faible : les chants de certaines jeunes filles permettent de les calmer et de les apprivoiser. Une école de dresseuses a donc été créée. Deux adolescentes, Ion et Sora, font partie de la nouvelle promotion d’élèves.
Mini-série en deux volumes, "Dresseuses de monstres" est la première oeuvre de Mujirushi Shimazaki. Monstres, dresseurs… difficile de ne pas faire le rapprochement avec le fameux jeu "Pokémon", d’autant que si le dessin est assez minimaliste, les Kaijus sont souvent eux aussi plutôt mignons. Pourtant pas question de combats ici, la série se veut davantage ancrée dans le monde réel et le dressage consiste à apprivoiser les bestioles, les aimer mais aussi les nourrir, les laver, etc. C’est gentil, non violent, guilleret et sympathique mais on attendait tout de même un scénario plus solide que cette succession de chapitres montrant les relations privilégiées entre les dresseuses et les monstres.

Dessin et scénario : Mujirushi Shimazaki - Éditeur : Komikku. Prix : 7,90 euros.